L’histoire de la danse Jazz

La danse Jazz est une danse de métissage qui à réussi la symbiose de plusieurs traditions et cultures. 

C’est une danse de rencontre, de curiosité mutuelle, d’inventions complexes qui surgissent d’un contexte de brassages humains, ethniques et culturels. 

 

Plus de trois siècles d’emprunts et de transformation ont été nécessaire à la genèse du Jazz. C’est l’élaboration d’un long processus combinatoire entre la tradition africaine et la tradition européenne que ce soit pour la musique ou pour la danse. Aujourd’hui la danse Jazz continue de se transformer.  

Les racines de la danse jazz

Les racines de la danse Jazz viennent des danses de plantations des esclaves noirs américains. Dans cette civilisation, la musique et la danse sont des pratiques collectives et circonstancielles. Elle étaient liées à toutes les pratiques et évènements de la vie de tous les jours.. 

La danse est le lien avec la terre-mère; on récupère l’énergie vitale de la mère en dansant.  On attaque les mouvements de façon percussives avec une vitalité consommée. La jeunesse constitue l’un des canons de la beauté donc quelque soit l’âge du danseur, on danse comme si on avait 20 ans.  Il y a une place importante à l’expression de tous. Tous les individus participent. 

La danse des plantations noires américaine accorde beaucoup de place à l’improvisation, elle a pour but de laisser chaque individu exprimer ce qu’il ressent sur le moment présent.  C’est la danse de l’instant.  Aujourd’hui, on peut y faire référence avec le hip-hop qui la suite du jazz traditionnel . 

Un nouveau genre spectaculaire va apparaître: Les Minstrels Shows; Il sera longtemps perçu comme l’art du racisme anti-noir. 

C’est la première manifestation culturelle typiquement américaine à convoiter, à exploiter et à diffuser des images empruntées à la culture noire. Culture qui est représentée sur scène et qu’on caricature. Un des célèbre personnages de ce genre spectaculaire est Jim Crow.  Le “noir” monte sur scène pour faire rire. Un danseur noir libre fera son apparition. Il sera le premier artiste noir à entrer dans une troupe de “blancs” , son nom de scène est Master Juba. 

Les Minstrels Shows sont des spectacles à succès considérables. Après la Guerre de Sécession ils vont devenir de plus en plus gigantesques et le noir n’est plus le seul sujet du spectacle.  Ils vont participer à la diffusion dans l’Amérique entière d’éléments musicaux et chorégraphique noires. Ils seront aussi une première expérience spectaculaire pour les Noirs- Américains.

Le jazz traditionnel : dans années 20 aux années 40.

Les années 20, appelées aux Etats-Unis “L’Âge du jazz”  ( “Les années folles” en France), sont marqués par la libération des moeurs et une quête collective de jouissance. Les femmes vont acquérir le droit de vote et vont donc s’émanciper de la sphère politique mais aussi culturelle: jupe courte, cheveux courts, les femmes fument et embrassent leur partenaires en public. L’émancipation politique et culturelle de la femme établit le désir de se libérer des normes d’une éthique puritaine. Pour cette jeunesse rebelle, le Jazz va leur permettre d’être différents de leurs aînés. 

Au départ le Jazz est une expression identitaire noire et dans les années 1920, elle devient le symbole de la modernité, de l’authenticité et de la liberté d’expression pour toute une jeunesse blanche. Musique et Danse Jazz vont bénéficier d’un énorme succès populaire.  C’est aussi la période pendant laquelle de jeune créateurs noirs vont être à l’origine d’une production culturelle variée pour affirmer une culture identitaire noire. Ils vont revendiquer leur modernité et s’insérer dans la culture américaine.  C’est la Renaissance d’Harlem!  On y voit fleurir de grands dancing et cabarets comme le Cotton Club. On y présente tout ce qui pouvait rappeler l’Afrique, l’exotisme… C’est également au Cotton Club que l’on pouvait venir admirer de grands claquettistes comme Berry Brothers, Bill Robinson ou encore les Nicholas Brothers….

Avec le krach boursier de 1929, le début des années 1930 représente la fin de la Renaissance d’Harlem. Le Gouvernement met en place des structures pour les spectacles dans lesquels l’orchestre Jazz prend une place importante. Commencent les années swing!  Avec tous ces grands orchestres swing qui faisait danser et chanter la population américaine, sont engagés des claquettistes .  Les années 1930 sont aussi les années des comédies musicales d’Hollywood dans lesquelles le Jazz est très standardisé et chorégraphié . Il n’y a plus beaucoup de place pour l’improvisation.  Fred Astaire est devenu en 1933, le leader homme pour le film comédies musicales. Il va créer un unique style de danse qui apporte l’élégance à l’image du danseur. Il a mélangé le fluide pas de ballet avec la brusquerie du jazz mouvements et était le premier danseur à cette le temps de danser chaque note de musique afin que le motif rythmique de la musique se reflétait dans les pas de danse. Fred Astaire danse et fait vivre la danse  à l’écran . 

Sur scène, Jack Cole, danseur et chorégraphe des années 30, est considéré comme le père de la technique de danse jazz . Il fut le premier danseur à combiner les pas populaires du jazz de l’époque, des aspects de la danse moderne et des influences de la danse indienne et africaine dans sa danse.  C’est le premier danseur à créé une technique de danse jazz. Son style était explosif et animal, plein d’émotion et de mouvement.  Il est devenu une influence importante pour certains des grands maîtres du jazz de performance du XXe siècle, qui ont illuminé Hollywood et Broadway avec leurs mouvements novateurs et exubérants. 

Le modern-jazz qui apparaîtra dans les années 1950 est une forme innovante de la danse que l’on doit à Jack Cole.

Le Modern-Jazz

Après une période importante de la montée de la danse classique avec notamment Georges Balanchine aux Etats-Unis dans les années 1940, la danse jazz a évolué pour devenir ce que nous appelons aujourd’hui le Modern-Jazz dans les années 1950 et 1960.  Cette transition est le résultat de changements graduels dans le style des chorégraphes de Broadway.  Modern-jazz ne signifie pas que la danse Jazz  est influencée par la danse Moderne. Elle signifie “Jazz d’aujourd’hui” ce qui la différencie du Jazz traditionnel noir. 

Les chorégraphies Jazz vont utiliser le vocabulaire classique comme d’autres éléments techniques de leur danse qu’elles vont assembler.  Dans la danse Modern-Jazz, il y aura la notion de “danse d’auteur”, une distanciation avec le spectaculaire. On y introduit la notion d’oeuvres et celle d’artiste interprète. On veut créer de l’inédit et de l’originalité. Tout ceci est différent de la danse Jazz traditionnelle dans laquelle il y a un dialogue entre le public et l’artiste, que la notion d’auteur n’existe pas tout comme la notion d’oeuvre.  L’improvisation est abandonnée au profit de l’écriture et de l’ordre. Pour le danseur, il ne s’agit plus de s’exprimer sur le moment mais de travailler parfaitement une écriture chorégraphique. Avec Agnès de Miles et ses comédies musicales, la danse Jazz va devenir narrative et expressive. Les danseurs sont des personnages de l’histoire. 

Beaucoup de danseurs-chorégraphes ont participé à l’évolution de cette danse. Parmi eux nous pouvons parler de Katherine Dunham qui a incorporé des danses qu’elle a observé au cours d’expéditions anthropologiques dans les Caraïbes et en Afrique afin d’étudier la danse tribale pour créer des œuvres centrées sur le ballet et le style moderne qu’elle a créé pour ses propres compagnies. Elle a influencé Alvin Ailey, qui a chorégraphié des œuvres aussi durables pour sa propre compagnie que Revelations, créé en 1960, et assigné Night Creature au jazz classique de Duke Ellington. Il a imprégné de la danse moderne le gospel, le blues et les spiritualités afro-américaines pour son propre riff jazzy sur la danse moderne traditionnelle.

Parmi les célèbres danseurs de jazz de cette époque figurent également Matt Mattox, un protégé de Jack Cole, connu pour sa technique angulaire et tranchante. Aujourd’hui, la danse Modern-jazz, évolue encore et ne cessera de le faire dans les années à venir.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

AVENUE DE LA DANSE

Retour haut de page