Le Moonwalk : Mickael Jackson et la danse Jazz

Lorsqu’on pense moonwalk on pense tout de suite au Roi de la Pop. Mais si Michael Jackson a popularisé ce pas, d’autres l’ont effectué avant lui comme Charlie Chaplin,  Fred Astaire, Bill Robinson et bien d’autres. 

D’où vient alors ce pas que nous avons vu exécuté maintes fois sur scène par Michael Jackson ? Et quel est son lien avec la danse Jazz?

Le moon-walk : description et origine

Le moonwalk qui vient de l’anglais “moon” qui signifie Lune et “Walk” qui veut dire “marche”  est un mouvement dont l’illusion d’optique a toujours fasciné le public. Dans cette marche, le danseur marche en reculant tout en donnant l’illusion de marcher vers l’avant.   On a l’impression que le danseur glisse vers l’arrière sur le sol en effectuant une marche à l’avant. 

Le moonwalk aussi appelé black-side a été introduit par un membre de Shalamar mais son origine en tant que pas glissé vers l’arrière peut-être retracé jusqu’à Cab Calloway, James Brown et surtout Etienne Decroux. Ce dernier travaille sur les action du corps humain en séparant les différentes parties: tête, tronc, mains…Il travaille pendant 3 semaines avec Jean-Louis Barrault sur un modèle de marche humaine, modèle qu’il enseignera ensuite à son élève, le mime Marcel Marceau. A la même période, on peut voir les prémices du Moonwalk effectué par Cab Calloway, James Brown ou encore par Charlie Chaplin dans la scène du cabaret dans le film “Les temps Modernes”.

Le moonwalk fut exécuté pour la première fois en public par Bill Bailey lors d’une représentation de claquettes en 1955. 

Le moonwalk et la danse jazz

Le terme “Jazz” apparaît en 1917 pour désigner une musique syncopée dérivée de la culture noire américaine. Il est ensuite employé pour qualifier les danses de cette rythmique. La danse Jazz est apparentée aux claquettes des années 1920 de Broadway. Elle connaît un succès mondial et décline le charleston, le cake walk, le black bottom et toutes les formes issues des revues noires de Harlem. Les claquettes ont apportées à la danse Jazz d’aujourd’hui tous les pas de “rapidités du bas de jambe”, les pas de liaisons, certains sauts et autres pas comme le moonwalk . Le moonwalk a été exécuté pour la première fois en public par Bill Bailey mais d’autres danseurs reconnus dans le monde des claquettes et de la comédie musicale ont également effectué ce pas devant leur public. On peut citer  Bill Robinson, James Brown ou encore Fred Astaire  qui sont des grandes figures ayant marqué l’histoire de la danse Jazz . 

Popularisé par Michael Jackson, le black-slide ou moonwalk a aujourd’hui évolué et est surtout enseigné et exécuté dans la danse hip-hop et notamment à la breakdance. Il est encore très en vogue. Pour s’en apercevoir il suffit de regarder toutes les vidéos proposant d’apprendre le moonwalk. 

Michael Jackson et son moonwalk

D’abord  Bill Bailey durant une représentation de claquettes en 1951, le moonwalk est effectué  par Jeffrey Daniel du groupe Shalamar 1982C’est le premier à réaliser le moonwalk tel qu’on le connaît. C’est, malgré tout,  la prestation de Michael Jackson exécuté sur le titre Billie Jean et suscitant des hurlements d’enthousiasme spontanés dans le public qui marqua le début de la popularisation du moonwalk. C’est donc en 1983, que Michael Jackson popularise  le moonwalk. 

Le Roi de la Pop s’est  lui-même entraîné  longtemps avant d’arriver à effectuer ce pas. “Le moonwalk était déjà dans la rue, mais je lui ai donné du prestige”, affirme-t-il dans son autobiographie intitulée Moonwalk

L’interprète de Thriller et Billie Jean n’a jamais prétendu avoir inventé ce pas, dans son autobiographie Moonwalk on peut aussi y lire:  “Je traversais Harlem en voiture vers la fin des années 70, début des années 80, et je voyais ces enfants qui dansaient dans la rue, notamment un qui glissait en arrière, il faisait ce que j’appelle une danse à illusion. J’ai gardé ce pas en mémoire visuellement, je suis monté dans ma chambre à Encino et je me suis mis à le reproduire, à danser, à créer, à le perfectionner.”

Michael Jackson n’a pas reproduit ce mouvement sans de nombreux entraînements et beaucoup de persévérance.  Lorsque l’interprète de Billie Jean réalise son fameux pas de danse en 1983. Le lendemain, il reçoit un télégramme de Fred Astaire le félicitant: “Je suis un vieil homme. J’attendais la relève. Merci.”  Le roi de la pop l’a avoué lui-même lors d’une interview, “c’est le plus beau compliment” qu’il ait reçu de sa vie. Le moonwalk vit à travers les danseurs depuis quelques années  et tout porte à croire qu’il en a encore de belles devant lui . Le Roi de la Pop s’est  lui-même entraîné  longtemps avant d’arriver à effectuer ce pas. “Le moonwalk était déjà dans la rue, mais je lui ai donné du prestige”, affirme-t-il dans son autobiographie intitulée Moonwalk

L’interprète de Thriller et Billie Jean n’a jamais prétendu avoir inventé ce pas, dans son autobiographie Moonwalk on peut aussi y lire:  “Je traversais Harlem en voiture vers la fin des années 70, début des années 80, et je voyais ces enfants qui dansaient dans la rue, notamment un qui glissait en arrière, il faisait ce que j’appelle une danse à illusion. J’ai gardé ce pas en mémoire visuellement, je suis monté dans ma chambre à Encino et je me suis mis à le reproduire, à danser, à créer, à le perfectionner.”

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

AVENUE DE LA DANSE

Retour haut de page